PAUL CHAIN – ASH – EP (1988)

Paul_chain_ashJ’ai déjà parlé de Paul Chain dans ce blog (Ici et Ici) et vous aurez compris que c’est un des mes artistes préférés. D’ailleurs, le mot “Artiste” prend tout son sens quand on parle de Paul Chain, car il fait partie de ces personnes qui élevent la musique bien au delà de ce qu’elle est en tant que musique, et il lui donne ses lettres de noblesses en l’insérant dans un spectre beaucoup plus large, comme une fusion entre la recherche introspective et des idées théologiques dont la musique serait un vecteur de liaison. Tout cela peut paraître prétentieux, mais il me semble que pour ceux qui ne sont pas étrangers à l’oeuvre de Paul Chain peuvent comprendre ce que je veux dire par là. Echappé de Death SS avant que ces derniers ne sombrent dans un Metal edulcoré, Paul Chain s’est lancé dans une carrière solo, et pour notre plus grand plaisir. Ash est donc le premier EP sorti sur le mythique label Italien Minotauro. Composé de 5 titres, ce Ash peut dérouter certaines oreilles contemporaines habituées à des productions beaucoup plus léchées. Connu comme un des maîtres du doom, Les 3 premiers morceaux sont plutôt énergiques et très bons, mais le véritable bijou de cet EP réside dans sa dernière chanson au tempo bien plus posé, I Remember A Black Mass, monument poignant de nostalgie et de douleur, rythmée par le chant phonétique de Paul Chain, plaintif et singulier. Sa force réside dans le fait qu’il arrive à nous transmettre ses émotions malgré des paroles inexistantes (puisque La Lingua Cantata da Paul Chain non esiste e’ pur amente fonetica). Comme presque toutes les œuvres de Paul Chain, Ash est difficile à dénicher (je ne sais pas combien d’exemplaires ont été tirés de ce vinyle), mais indispensable.

Minotauro, 1988, EP 12″

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *