JUDAS ISCARIOT – THY DYING LIGHT

JudasIScariot_TDLIl y a quelques temps je faisait un article assez élogieux sur la scène USBM récente. J’avoue toutefois ne jamais avoir compris la fascination du public pour Judas Iscariot. Soyons honnêtes, si Akhenaten a réussi à avoir une reconnaissance internationale à l’époque, c’est parce que sa musique correspondait au style en vogue des années 90. Le son et les compositions font penser à Burzum et à Darkthrone. Pour tout dire, ce Thy Dying Light est loin d’être une réussite. Le meilleur morceau reste le premier “..But Eternals Beheld His Vast Forests..” même si celui-ci est très…bancal (la partie de batterie notamment est affreuse, mais donne un charme certain à l’ensemble). Les morceaux suivants semblent être une redite de ce morceau..plus lent, plus mid-tempo, sans être complètement original. Franchement, on s’ennuie et l’ensemble s’écoute vraiment péniblement. Je ne me souviens pas avoir écouté l’album en entier. Comme je le disais, le statut “culte” du groupe m’a toujours échappé. Si vous voulez écouter de l’USBM “des origines”, concentrez vous plutôt sur ABSU ou BLACK FUNERAL

 

CD, 1996, Moribund Records

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *