ARBRE – I

ARBRE_IÇa commence avec un leitmotiv obsédant.

Mélancolique et froid.

Un corbeau attend, son œil noir rivé sur les derniers restes d’une humanité dépouillée, guettant un quelconque signe avant de pouvoir se sustenter de ces reliquats de vie. La musique d’ARBRE est comme ce corbeau. Noire, esseulée. Elle est écorchée, lointaine, froide. Elle est brute, sans artifices. Ce Black-Metal est raw, agressif et atmosphérique à la fois. C’est un voyage dans les noirceurs de l’âme, quand la nature reprend ses droits et voue sa haine à l’Homme qui a transgressé sa quintessence. ARBRE est sobre et brutal à la fois. Tout comme les productions de Distant Voices, le packaging est magnifique. Certes, il ne faut pas être effrayé par la musique répétitive et les productions froides. Car ARBRE est froid, et vous pénètre jusqu’au plus profond de votre âme. Le son entêtant et hypnotique des compositions est conforme à l’imagerie voulue, au secret de la personne derrière ce one-man-band.

Distant Voices, 2012 CD, 89 Copies.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *