ELDERWIND – Волшебство живой природы

On pourra toujours se demander qui a vraiment créé le style si particulier du Black Atmosphérique, et même si la réponse se trouve quelque part sur Hvis Lyset Tar Oss, on sait que Summoning a ajouté une pierre éminemment fondatrice au genre avec Lugburz. Puis vint l’émergence incroyable de groupes, mélangeant brutalité et atmosphères romantico-lugubres (qui ne se souvient pas du choc The Ruins Of Beverast et l’incroyable Unlock the Shrine? Puis vint Agalloch…)

Elderwind s’inscrit dans cette lignée, toutefois dans un contexte plus “contemporain”. Sorti en 2012, Волшебство живой природы (traduisez “La Magie de la Nature”) nous invite dans un voyage introspectif, comme un retour aux sources de ce que fut le monde bien avant l’arrivée destructrice de l’homme, un trajet à travers la magnificente beauté brute et parfois brutale de la nature.

Proche de Lustre  dans les ambiances et ce son de synthé cristallin, Elderwind s’éloigne toutefois de ce dernier (avec lequel ils ont partagé un excellent split ) dans la complexité plus affirmée des compositions, et surtout dans l’utilisation plus “black” des blast-beats que l’on retrouve vers la fin de l’album. Cela n’empêche pas d’y retrouver une mélancolie générale, une fragilité certaine, une sensibilité incroyable.

Comment ne pas laisser couler des larmes à l’écoute de When the Rain starts again, lorsque, réalisant soudain la petitesse de nos vies, nous sommes happé par l’immensité de la Nature?

Sorti en 2012 dans une indifférence qui laisse pantois, Волшебство живой природы a laissés une trace indélébile dans l’univers du black atmosphérique.

Un incontournable qu’il faut écouter avec soin et se rendre compte qu’il est devenu une référence du genre.

Label : Deleting Soul pour les CD, Wolfspell Records / Werewolf Productions pour les K7.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *