Black Metal For My Funeral – Suffer over & over

‘Micro-label’ français indépendant sis à Strasbourg, Urin-Gargarism est un label qui semble véhiculer une certaine nostalgie pour les années 80.

La première chose qui m’a frappé à l’écoute de l’album Suffer over & over est le son qui m’a tout de suite fait penser à Death In June époque ‘Nada‘(jusqu’à la pochette qui est largement inspirée de Rose Clouds of Holocaust).

Peu familier de l’oeuvre de Pierre Faedi (qui est derrière le label et presque tous les groupoes associés), j’ai immédiatement accroché avec une certaine nostalgie à cet album qui semble sorti de la scène darkwave/neofolk des années 80. Du son de la boite à rythme à la basse (spécialement sur Glory lights) en passant par l’utilisation excessive de la reverb sur les vocaux, Suffer over & over se veut être le chaînon manquant entre les Cure première époque, Bauhaus  et DIJ (encore – mais peut-être suis-je déformé par mes années d’écoutes des oeuvres de Douglas P.?)

Certaines personnes y trouveront un certain amateurisme – surtout dans la production -, mais le charme qui se dégage des compos donne une ambiance vraiment appréciable à l’ambiance. Une BO parfaite pour se promener dans les allées du Père Lachaise en lisant du Baudelaire!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *