Infinite Undoing Tape Label

Je ne sais plus exactement à quelle date j’ai commencé ce blog. Quelques années déjà, sûrement, mais je n’ai jamais su l’alimenter de façon correcte, par manque de temps ou par manque d’envie.

J’ai essayé au mieux de coller à l’actualité mais au final, tellement de sites font ça mieux que moi que je n’en vois plus vraiment l’intérêt.

Du coup je vais plutôt me concentrer sur des chroniques d’albums/labels que j’ai aimé, même si les albums datent. L’important reste de se faire plaisir.

Commençons donc pour cette reprise par un label de Harsh Noise/Power Electronics/Noise Ambient créé en 2014 à Cincinatti. Malgré la jeunesse du label, ce dernier est plutôt bien fourni, avec des productions de qualité. Petit focus sur quelques artistes :

Storms With Windows

Storms With Windows est un coup de coeur, presque un ovni dans la discographie du label. Il est difficile de classer certains groupes dans des genres, mais il est certain que le tag Harsh Noise Wall ne correspond pas du tout à SWW.
Spoken Words, experimental hip-hop, abstract ambient, faites vous une idée. Cet EP (de 40 mins certes) contient deux morceaux, le premier est assez sombre, proposant une ambiance assez angoissante et gothique, comme une promenade dans un immeuble abandonné de toute vie.
Le deuxième est beaucoup plus musical, associé à une mélodie au piano donnant une certaine légèreté à l’ensemble, dans un style electro baroque, presque zen, voire reposant. 9/10

 

Dead Weight

Dead Weight se situe vraiment dans la mouvance noise “classique”. Il est assez dur de faire une description précise de ce genre si vous n’êtes pas amateur. Saturations, hurlements, larsens, bruits blancs, bref que du bonheur. A noter une production assez soutenue pour un EP de ce genre. 6/10

 

Shit Abyss

“The Cycle” par Shit Abyss est un EP d’à peine 10 mins, oeuvrant dans un genre Power Electronics proche du dark ambient. Angoissant à souhait, claustrophobique, noir et organique, Shit Abyss propose une cassette de qualité, qui s’écoute sans se lasser. 7/10

Clavicula Salomonis

Un deuxième coup de coeur sur ce label est sans conteste ce “Hidden Beneath Ash” de Clavicula Salomonis. Très étrange, ce groupe propose une musique aussi mystique que l’évoque son nom. (A noter aussi que les pochettes des groupes signés sur Infinite Undoing sont particulièrement jolies et cohérentes et raviront les fans de l’occultisme)
Cet EP est une curiosité musicale, entre le Field Recording et la musique rituelle. Les premier morceau semble avoir été enregistré dans une grotte lors d’un rituel médiéval et le deuxième semble tout droit sorti des enfers.. ou pire. Le seul reproche que je puisse faire est la durée trop courte de cet EP d’une incroyable originalité. 9/10

Sarnath

Lieu Saint du Bouddhisme, Sarnath en plus d’être une ville, est un groupe qui ne semble pas avoir appris les préceptes zens de la religion précitée! Bien au contraire, sur les 4 morceaux de cet album éponyme Sarnath nous emmène loin des concepts métaphysiques pour nous emmener dans une réalité faite de souffrance. 7/10

 

Je vous conseille fortement d’aller faire un tour sur le bandcamp du label https://infiniteundoingtapelabel.bandcamp.com et d’écouter la plupart des groupes, tout semble de qualité.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *