Nine – The Nine Commandments

Vous savez à quel point j’aime les musiques obscures, agressives, dépressives et violentes, et que mon coeur est attaché de longue date au Black Metal. Pourtant, il me semble que la diversité et l’ouverture sont nécessaires à la survie musicale et au combat du quotidien contre les majors et les médias qui nous assassinent les oreilles avec des horreurs préformatées que semblent apprécier un public étriqué (certes, nous ne sommes pas encore prêts d’entendre un morceau de Blood Incantation sur RTL…)

Aujourd’hui, nous allons parler de rap, mesdames et messieurs. Oui, de rap. Vous ne le savez pas, mais il m’arrive d’écouter des auteurs qui ont prouvé leur talent dans le domaine (certains avant de sombrer dans un triste mainstream  toutefois). Busta Rhymes, le Wu-Tang, A tribe Called Quest ou De La Soul font partie de mes pêchés inavoués.

Nine n’est pas la rapper le plus connu (du moins pas pour moi) même si il a participé au fameux Six Million Ways to Die de Funkmaster Flex. Après un souci avec son label de l’époque, il arrête un temps le rap pour jouer dans NY Undercover, une série créée par le célèbre Dick Wolf. 

Revenant à ses amours premières, il sort un album appelé The 9 Commandments d’une qualité exceptionnelle, avec une production au poil. Son flow rocailleux et ses beats sombres sont autant d’atout pour un album dont chaque composition est mémorable. Pour moi le meilleur album de rap de 2018… mais surtout parceque c’est un de seuls que j’ai écouté 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.