Thighpaulsandra – I, Thighpaulsandra

Pas de doute – et encore moins pour ceux qui ont suivi les aventures Coil et Spiritualized – Thighpaulsandra est un type plein de ressources et d’inventivité. rarement le terme “protéiforme” n’a si bien collé à un artiste (à part peut-être Krystoffer Rygg) Et quand Thighpaulsandra se met à faire un album tout seul (enfin, à la composer tout seul, car il s’est entouré d’une pléiade de musiciens de tous horizons – dont les acolytes maintenant disparus John Balance et Peter Christopherson) cela donne un mélange incroyable d’Ambient/Jazz/Electro/Synth, et je ne pense pas abuser de ces termes. En tout, ce double LP dure plus de 2 heures, et malgré cela, n’est pas difficile d’accès pour un nouveau venu dans cet univers fantasque. On pourrait croire que toutes les influences de Thigpaulsandra croisées dans un seul album aurait pu donner lieu à un disque sans véritable fil conducteur, mais l’ensemble se tient bien. Au delà de ce qui pourrait paraître un disque pour initiés de la culture musical expérimentale, ce I, Thigpaulsandra est au contraire une superbe entrée en matière pour tous les projets dans lesquels l’artiste a mis les pieds. Plus simple d’accès que Coil, moins disparate que Cyclobe, cet album a tout pour plaire.

Eskaton, 2001, 2xLP, 1000 copies, ESKATON 026

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.